Que faire du rapport sur Yogi Bhajan ?

Digérer la part d’ombre

Chère communauté francophone du Kundalini Yoga,

À la suite du rapport publié le 10 août 2020 par l’organisme indépendant An Olive Branch*, nous, représentant·e·s de la FFKY et de l’ensemble de ses adhérent·e·s, condamnons fermement et sans équivoque les pratiques auxquelles s’est vraisemblablement adonné Yogi Bhajan, leur caractère institutionnalisé ainsi que le silence organisé qui ont permis de cacher ces agissements pendant de nombreuses années.

La convergence et le nombre de témoignages recueillis sont gages d’une vérité, au-delà de tout jugement sur la véracité et l’exactitude des propos rapportés.

Nous sommes animé·e·s par la compassion pour toutes les personnes touchées de près ou de loin par les faits à l’époque, et par la lecture de ce rapport* aujourd’hui.

Au-delà de ces considérations, nous souhaitons œuvrer afin d’instaurer un nouveau standard d’éthique dans les pratiques de la communauté du Kundalini Yoga en France, afin que de tels comportements ne puissent se produire au sein de notre Fédération.

La FFKY reste la gardienne d’une pratique et d’une transmission du Kundalini Yoga respectueuse de chacun·e, en-dehors de toute dérive.

Aujourd’hui, notre préoccupation est d’abord d’accompagner du mieux possible tout·e·s les enseignant·e·s ou pratiquant·e·s, qui supportent, chacun·e à leur manière, cette tension entre la qualité des enseignements d’une part et les actions de l’enseignant qui les a transmis d’autre part.

Nous communiquerons sous peu des propositions de rencontres, en ligne dans un premier temps, afin d’échanger et de choisir la direction que nous souhaitons prendre ensemble pour continuer sur notre chemin de Sangat.

Sat Nam,
L’équipe de la FFKY
(Avtar Kaur, Harbeant Singh, Manpreet Kirti Kaur, Saranjot Kaur, Govind Bhajan Singh, Daya Joti Kaur et Sangeet Kirpal Kaur)

*disponible sur le site epsweb.org

ATTENTION : les faits décrits peuvent heurter la sensibilité des lecteur·trice·s non averti·e·s.
Traduction en français annoncée pour le 31 août 2020.

2 réflexions au sujet de « Que faire du rapport sur Yogi Bhajan ? »

  1. Emilie Plantin

    Bonjour

    Je tenais à remercier l’équipe de la FFKY pour la transparence, l’éthique et le soutien apportés à celles et ceux qui, comme vous le dites très justement, supportent la  » tension entre la qualité des enseignements d’une part et les actions de l’enseignant qui les a transmis d’autre part ».
    Je vous remercie également pour ne pas remettre en question les témoignages des victimes.
    Il est surement grand temps de se recentrer sur les enseignements qui ont été transmis à Yogi Bhajan et qu’il a, à son tour, transmis.

    Satnam
    Emilie

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.