Méditation pour écouter sans peurs

Méditation pour écouter sans peurs

Commentaires : Pour être en mesure d’écouter vraiment et d’agir en fonction de ce que nous savons, nous avons besoin de sécurité intérieure. Sinon, même si certains arguments ou suggestions sont rationnels et positifs, il est difficile de les entendre et d’agir en conséquence.

En travaillant sur la tête et le centre du cœur, cette méditation aide à créer cet équilibre intérieur nécessaire pour dépasser la peur qui bloque votre capacité à écouter une autre personne. Elle aide également à libérer de vieilles émotions en stimulant le tronc cérébral. Lorsque ces blocages de peur et d’émotion sont éliminés, vous êtes en mesure de vous exprimer véritablement et d’écouter clairement une autre personne.

Lorsque vous méditez, imaginez un million de personnes assises devant vous. Vous êtes venu devant eux pour élever leur conscience et leur vie. Elles dépendent de vous. Vous écoutez chaque battement de cœur et chaque fréquence. Vous rayonnez de confiance et portez chaque pensée à l’Infini.

Mains sur la poitrine

Posture : S’asseoir en position facile.

Mudra : Placez la paume de la main gauche contre la poitrine, les doigts gauches pointant vers la droite et le pouce contre la poitrine et pointant vers le menton. Placez la paume de la main droite contre le dos de la main gauche, les doigts pointant vers la gauche, et le pouce droit pointant vers le menton.

Yeux : Regardez le bout du nez.

Mantra : Ong Namo Guru Dev Namo. Chanter avec l’enregistrement de Nirinjan Kaur.

Continuez pendant 11 à 31 minutes. Pour terminer, inspirez très profondément et retenez votre souffle tout en appuyant fortement vos mains sur le chakra du cœur. Maintenez cette position jusqu’à 20 secondes. Expirez. Répétez une deuxième fois, cette fois en pressant les mains contre le chakra du cœur et en comprimant la colonne vertébrale. Maintenez la position jusqu’à 20 secondes. Expirez. Inspirez profondément, expirez profondément, inspirez profondément, expirez profondément. Puis inspirez, appuyez fortement sur les mains et serrez la colonne vertébrale de bas en haut. Tenez jusqu’à 40 secondes selon votre capacité. Expirez et détendez-vous.

Mains au-dessus de la tête

Posture : Asseyez-vous en position facile.

Mudra : Les bras sont en arc de cercle et les mains se trouvent à environ 15 cm au-dessus du centre de la couronne. Les doigts sont entrelacés et les extrémités des pouces se touchent et pointent vers l’arrière.

Yeux : Non spécifiés.

Souffle : Respiration du feu intense.

Continuez pendant 1 minute. Pour terminer, inspirez profondément et étirez le corps pendant 15 secondes, puis détendez-vous.

Ram Ram Haray Haray

FFKY-mantra

Extrait : « Vous devez comprendre que pendant cinq ou dix mille ou 110 mille ans, ces mantras étaient les seuls. Ils contiennent l’explication complète de la créativité de Brahma, puis de Vishnu, le pourvoyeur, et du dieu de la mort, le tout supervisé par le Dieu ultime, Haray. Har Haray Ram Ram dans le ton grave est pour fournir la force des quatre essences : la terre, l’eau, le feu et l’air. Jusqu’au cinquième, l’invisible, qui est l’akasha.

Tant que vous n’aurez pas acquis cette connaissance de ce sur quoi repose le mantra Sat Nam, le Panch Shabd, le simple fait de dire ‘Sat Nam, Sat Nam’ ne signifie rien. C’est pourquoi le Siri Guru Granth Sahib est appelé Siri Ved, le grand Ved de tous les Vedas. »

Kriya pour la connaissance de Soi

FFKY-meditation

Expérience & Extase

RÉSUMÉ DE LA MÉDITATION :

« Et c’est ce qu’on appelle le Kundalini yoga. Lorsque vous déployez votre potentiel et que vous voyez la magnifique beauté de votre corps, vous êtes en mesure d’en profiter. Vous vous ouvrez à votre potentiel et vous voyez la magnifique beauté de votre propre personne. Les gens ne comprennent pas le Kundalini yoga, ils comprennent qu’il s’agit juste d’un type de yoga, vous mettez les jambes de cette façon, vous mettez les mains de cette façon, vous regardez de cette façon, certains disent que c’est dangereux, d’autres disent que c’est ci ou ça […]

Le déploiement de la Kundalini, c’est quand vous vous révélez à vous-même, c’est la chose la plus magnifique, c’est la plus belle des choses. S’il y a une chose qu’un humain peut apprécier à propos du Divin, c’est lorsqu’il le soulage de tous ses maux en le révélant à lui-même. Il ne s’agit pas d’être noir ou jaune ou rose ou japonais, d’avoir des yeux bruns, des yeux bleus, vous savez, vous avez des couleurs, des peaux, des coiffures et des vêtements différents, je veux dire que vous êtes différents. N’est-ce pas ? Vous êtes tous habillés différemment, vous êtes tous relatifs différemment, vous êtes tous d’un calibre différent, vous avez tous des désirs différents et vous avez tant de choses.

Mais vous avez une chose très réelle, vous vous êtes trouvés ou vous êtes encore en train de vous trouver, vous vous êtes abandonnés ou vous vous maintenez. C’est la question du rapport à Soi. »

Source : Library of Teachings
Enseigné à Los Angeles, le 14 décembre 1993.

Élargissez votre horizon

Votre vie ne peut pas être heureuse si vous n’élargissez pas votre horizon.

NM061 – Métabolisme
Kriya enseigné le 16 juin 1992 à Española, Nouveau Mexique.
Source : Library of Teachings

Résumé : « Le malheur est créé par l’individu à des fins individuelles. La raison de cela est que l’individu ne peut pas se débarrasser seul·e de son insensibilité, il·elle a besoin d’un stimulant.

C’est pourquoi il y a toutes ces drogues. Toutes les drogues, tous les stimulants, toutes les relations, toutes les relations sensuelles et la sexualité sont basées sur des cellules humaines qui, si elles ne changent pas dans les soixante-douze heures, créent une insensibilité. Vous êtes insensible. Par conséquent, votre relation au monde est insensible.

Dans votre vie, vous n’avez que deux amies : la connaissance et l’expérience. Le reste est une plaisanterie. Et lorsque vous êtes en difficulté, il n’y a que deux choses qui peuvent vous aider : vos connaissances sur la façon d’être ; et votre expérience, sur ce qu’il faut faire et avec quelle confiance vous le faites. »