Hommage à Sukhmani Singh

Gillou nous a quittés ….

Le 23 novembre 2020, à son domicile de St Martin d’Uriage, dans la banlieue de Grenoble, Sukhmani Singh (Gilles Bernard VACHON) nous a quittés. Agé de 88 ans, il a été accompagné dans ses derniers moments par Georgette, son épouse, avec laquelle il a enseigné le Kundalini Yoga pendant de nombreuses années, par son fils David, enseignant de Kriya Yoga et par sa fille Clara-Ysé. 

Professeur de lettres modernes spécialisé dans l’enseignement du français à l’étranger, il a assuré divers postes au Brésil, au Danemark et en Tunisie de 1961 à 1969 avant de revenir définitivement en France. Il enseigna de nombreuses années au Collège Edouard Vaillant à Saint Martin d’Hères en Isère avant de terminer sa carrière au Lycée International Stendhal à Grenoble, durant 7 ans. 

Coauteur de théâtre avec Yves Champelovier, « Renard démasqué »a été joué à la Maison de la Culture de Grenoble en 1975 puis à Villeurbanne et à Macon. 

En 1985, il fonde avec deux amis, la Maison de la Poésie Rhône Alpes, avec le soutien de Jo Blanchon, maire de Saint Martin d’Hères. 

La rencontre entre Gilles B. Vachon, auteur et poète, et Antoine Colonna, artiste de musique électronique de la scène DUB, permet au projet « Schvédranne » de voir le jour. Les textes de Gilles Bernard soigneusement enregistrés et mis en musique par Antoine, souvenir poétique d’un homme âgé ayant parcouru le monde ont été au centre de cette création.  Schvédranne est aussi un spectacle labellisé « Printemps des poètes » et un recueil de poèmes de Gilles B. Vachon: « Fais crédit à la folie ». 

Traducteur, il a traduit le poète américain, Jack Hirschman appartenant à la Beat Génération. Dans «  Poésie des Allemagne » 26 auteurs ont été présentés et traduits par Gilles Bernard. Il a également traduit du portugais en français, les auteurs : Egito Conçalves et Cidra Pedrosa. 

Après avoir été initié au sanskrit par le spécialiste Alain Porte, il l’étudia plusieurs années à l’Université de Lyon, avant de l’enseigner à son tour à un public souvent issu du yoga.

Dès le début de sa retraite d’enseignant de l’éducation nationale, il se lance dans la formation du professorat de Kundalini Yoga auprès de Karta Singh en 1994. 

Auparavant, deux rencontres avec Yogi Bhajan, l’une à Los Angeles, l’autre à Paris, ont favorisé sa détermination. Il a partagé ensuite pendant de très nombreuses années, avec son épouse Georgette  également enseignante de Kundalini Yoga, la transmission de cette sagesse par des cours hebdomadaires et des stages. 

Mais, nous nous souviendrons de lui surtout pour ses traductions des textes de grands yogis contemporains, d’Inde et d’Occident 

« La Touche du Maître » et «Aquarian Teacher, l’enseignant de l’ère du Verseau » par Yogi Bhajan, 

« Sat Nam Rasayan » par Guru Dev Singh, 

« Mantras » par Shiv Charan Singh, 

«Le Yoga du Gong » par Mehtab Benton. 

Pour ceux qui s’en souviennent, Gilles a assuré, durant de nombreux festivals européens, la traduction simultanée anglais-français des enseignements de Yogi Bhajan durant les séances de Tantra Blanc. Sa voix, puissante, réussissait à émerger du brouhaha des 2000 à 3000 personnes présentes à cette occasion. 

Pour tous ceux qui l’ont connu et qui furent ses amis, nous garderons le souvenir d’un être au cœur grand ouvert, profondément humain et inspirant. 

Adieu Gillou !  Nous te souhaitons un beau voyage parmi les étoiles et nous ne t’oublierons pas …

Sat Nam. 

Dominique Singh et Sunderjot Kaur. 

Une réflexion au sujet de « Hommage à Sukhmani Singh »

  1. Ananda kaur Joyce Maillard

    J’ai bien connu Sukhmani Singh. J’ai participé à des stages avec lui et son épouse. C’était un homme cultivé et bienveillant.
    En ces temps je pense bien à Georgette et à sa famille en deuil.
    Ananda kaur Joyce

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.